Projets …

Projet d’école 2016-2019

OBJECTIFS

Au regard de l’amélioration des résultats (socle commun) en tenant compte de la progressivité des apprentissages de la maternelle au collège.

–           Développer une culture commune comme fondement des mises en œuvre de la pratique de la langue orale

Au travers de l’acquisition de savoirs liés à ses différentes dimensions.

– Rendre lisible la progressivité des élèves au travers d’un outil de suivi de cohorte.

– Développer un rapport à l’écriture centré sur la construction de l’identité d’auteur (visée communicationnelle de l’écrit) dans des dispositifs d’apprentissage porteur de sens (démarches de projet).

– Aborder l’étude de la langue sous le prisme de la communication d’un message oral/écrit.

Au regard de la vie à l’école qui fait de la question éducative une préoccupation concertée de tous y compris des partenaires de l’école (parents, mairies, associations).

Faire grandir chaque enfant en s’appuyant sur les principes éducatifs  qui marquent la continuité école/famille en abordant les questions fondamentales (intégration du respect des codes, exercice de la liberté, éducation au goût).

Mettre en cohérence la conception d’une évaluation qui cherche à valoriser l’élève et la terminologie retenue.

La réponse à la difficulté scolaire et aux besoins particuliers en termes d’inclusion, d’accompagnement pédagogique et de suivi afin de réduire les inégalités.

Développer la collaboration en équipe de cycle et initier une culture de la collaboration école/collège.

Faire de la question du traitement de la difficulté un enjeu majoritaire en développant la mutualisation des pratiques différenciées, en démultipliant les échanges inter-cycles susceptibles d’apporter des réponses adaptées aux différents profils d’élèves (à besoins particuliers, en situation de handicap).

Acquérir une culture commune centrée sur l’approche de la différenciation par l’entrée des apports en neurosciences.

Investir d’autres pratiques dans le champ de l’apprentissage (pédagogie Montessori) comme réponse possible à l’épanouissement de certains élèves et meilleure prise en compte de la diversité.

L’éducation artistique et culturelle, sportive et humaniste qui contribue à l’égalité des élèves.

S’adresser à l’ensemble des dimensions de la personne de l’élève en plaçant l’art au centre du dispositif d’apprentissage des fondamentaux.

Matérialiser les rencontres avec les œuvres dans l’ensemble des champs à l’échelle des enseignants, de l’élève.

Inscrire le parcours artistique et culturel de l’élève à l’échelle européenne par l’ouverture à l’interculturalité.

Encourager l’exercice de la liberté individuelle en développant la responsabilité de chacun (prise de conscience de l’impact des choix, des décisions, engagement individuel, parole donnée…).

Dimension pédagogique du projet d’école 2016-2019

Dimension 1 : L’amélioration des résultats au regard du socle commun en tenant compte de la progressivité des apprentissages de la maternelle au collège.

 Objectifs retenus

–              Développer une culture commune comme fondement des mises en œuvre de la pratique en langue orale au travers de l’acquisition des savoirs liés à ses différentes dimensions

–              Rendre lisible la progressivité des élèves en langue orale au travers de la formalisation d’un outil de suivi de cohorte.

–              Développer un rapport à l’écriture centré sur la construction de l’identité d’auteur (visée communicationnelle de l’écrit) dans des dispositifs d’apprentissage porteurs de sens (démarches de projet).

–              faire de l’étude de la langue un moyen d’accès au sens des écrits.

Indicateurs

Spécification de l’apprentissage de la langue orale dans des activités : objet d’étude ou outil au service de la communication.

Démarche de projet priorisée dans tout type d’activité dans ou hors les murs avec traces  (papiers, numérisés, vidéo …).

Ecrits de travail réflexifs (=  langue comme outil au service de la compréhension).

Dimension 2 : les ambitions de l’école, du réseau

– Objectifs

–                              Faire grandir chaque enfant en s’appuyant sur des principes éducatifs qui marquent la continuité école/famille :

Intégration de la notion de respect des codes établis pour garantir des relations sereines.

Education au goût.

–                              Mettre en cohérence la conception d’une évaluation qui cherche à valoriser l’élève et ses modalités d’application :

Dispositif d’évaluation susceptible de révéler l’exact niveau atteint par l’élève dans la compétence (donner valeur à), donnant des indices sur le niveau de progressivité de l’enfant par rapport à la maîtrise attendue.

                                               Analyse détaillée du profil de l’élève,  dépassant le simple cadre de l’observation.         

Indicateurs       

Echanges avec les familles (réunions de classe et  conseil d’école).

Expression écrite claire autour de l’objectif recherché en évaluation : ce que l’élève a appris et comment il lui est demandé d’en rendre compte.  

                               Grilles de progressivité de l’apprentissage claires et formalisées.

                               Utilisation des moyens mis à la disposition des enseignants dans la démarche de remédiation de la difficulté  (PPRE, aide personnalisée et stage de remise à niveau).

                               Soin apportée à la rédaction des avis émis sur l’élève (analyse argumentée de la posture  de l’élève dans le double aspect : cognitif et comportemental ; choix du vocabulaire).

Dimension 3 :   les réponses à la difficulté scolaire et aux besoins particuliers en termes d’inclusion, d’accompagnement pédagogique et de suivi afin de réduire les inégalités.

 Objectifs

–                              Faire de la question du traitement de la difficulté un enjeu majoritaire en développant la mutualisation des pratiques en intra et inter- cycles ;  en rendant le dispositif d’aide personnalisée plus efficient.

–                              Faire des apports en neurosciences, un outil de différenciation de la pratique ordinaire.

–                              Emprunter à d’autres pédagogies leurs approches pour diversifier les propositions d’apprentissage en vigueur (pédagogie Maria Montessori).

Indicateurs

                               Temps de travail sur les pratiques  en inter-cycles pour des mises en œuvre  en co-intervention dans un champ disciplinaire donné (EMC…).

Echanges en interne en appui sur les ressources expérientielles dépassant les clivages de niveaux, de cycles.

                               Outil de référence pour communiquer les informations inhérentes à la prise en charge des élèves dans le cadre des APC aux collègues concernées et rendre compte de la situation de l’élève en fin de période.

                               Intégration du  recours à l’équipe éducative dans la démarche de traitement de la difficulté.

                               Cursus de formation relatif aux intelligences multiples, aux neurosciences, en équipe d’école.

                               Dispositifs d’apprentissage innovants (intelligences multiples, neurosciences, Montessori).  

 Dimension 4 : l’éducation artistique et culturelle, sportive et humaniste qui contribue à l’égalité des élèves.

Objectifs 

–                              S’adresser à l’ensemble des dimensions de la personne en plaçant l’art au centre du dispositif d’apprentissage des fondamentaux.

–                              Construire l’identité de l’enfant en l’amenant à connaître son environnement sous différents aspects (historique, géographique, architectural, religieux).

–                              Ouvrir les élèves à l’interculturalité en faisant de la découverte de l’altérité une priorité.

–                              Encourager les élèves à se vivre comme citoyen européen.

–                              Sensibiliser les élèves  à la responsabilité par la prise de conscience de l’impact des choix, des décisions, l’engagement au niveau de sa classe, de son école et  le sens de la parole donnée.

 

Indicateurs

Outils de progression en littérature de la PS au CM2.

Projets en cycle, en inter-cycle en arts, avec démarches de création comme supports des apprentissages sur le dire, lire, écrire, compter….

Traces  des réalisations en  empruntant à différents formats : court-métrages, captation vidéo, portfolio, reportages numérisés, objets livres, cahiers de recettes, représentations plastiques…..).

Initiation à l’histoire de l’hôtel particulier qui abrite l’école (l’hôtel de Barras et la chapelle), à la découverte de l’environnement proche de l’école (ville d’Arles), plus éloigné (département, région).

                Fréquentation des lieux culturels de la ville, utilisation des ressources artistiques (partenariat ville, région, IA).

                DVP, débats citoyens, interprétatifs, délibératifs.

                Approche,  par des pistes concrètes,  des différentes religions.

                Sensibilisation à la langue anglaise dès la maternelle.

                Instance d’élèves délégués.

 

 

 

Projet Artistique et Culturel « Danse contemporaine »

2015 / 2016

L’intention pédagogique est ici d’amener les élèves à entrer dans une démarche de création dans le domaine de la danse contemporaine en travaillant avec des professionnels.

Ce projet entend permettre aux élèves de l’école de :

Produire et interpréter :

  • Se mobiliser corporellement et mentalement pour danser.
  • Se déplacer spontanément en fonction d’une intention, d’une consigne.
  • Explorer les différentes manières de se déplacer dans l’espace.
  • Maîtriser sa respiration, son énergie avant pendant et après le mouvement.
  • Varier l’intensité de la vitesse et du mouvement
  • Danser en créant des liens entre les paramètres : corps, espace, temps, énergie, imaginaire, relations à l’autre.
  • Réaliser une séquence chorégraphique simple.
  • Utiliser le regard pour accompagner, initier ou renforcer le mouvement.
  • Etablir une relation intentionnelle avec les pairs par le regard.
  • Choisir un morceau musical adapté à la création.
  • Exprimer des émotions, des sentiments, des impressions sensorielles dans et par le mouvement.
  • Elaborer une composition personnelle prenant en compte les 3 paramètres : espace, temps et énergie.

Analyser :

  • Traduire par le langage les sensations, les impressions visuelles et tactiles, les émotions dégagées.
  • Exprimer le plaisir ressenti.
  • Repérer et nommer ses acquis.
  • S’interroger sur le projet et la démarche mise en œuvre.
  • Apprécier la réalisation chorégraphique de l’autre selon les critères spécifiques au domaine (corps, espace, temps, énergie, imaginaire, relations à l’autre).

Se cultiver :

  • Fréquenter des lieux artistiques et culturels. (déplacement dans un centre chorégraphique).
  • Se constituer une culture chorégraphique (spectacles, danses et ateliers de lecture et d’écriture).
  • Se documenter sur des démarches de création d’artistes par le biais de médias variés (vidéo, livres, services éducatifs de musée…).
  • Connaître quelques étapes significatives de l’histoire de la danse (ici et ailleurs, hier et aujourd’hui).
  • Etablir des passerelles entre la danse et les autres domaines artistiques et disciplinaires :
  • En résonance avec le spectacle vivant ( théâtre), pour les élèves de cycle 3 qui assisteront à 3 pièces proposées par le théâtre d’Arles ; (les arts visuels) au travers de la fréquentation d’artistes pluridisciplinaires exposés à la galerie « espace pour l’art » d’Arles.
  • En lien avec les arts visuels pour les élèves de cycle 1 dans une exploration de l’univers de Vasarely, début Décembre. Cette visite à la fondation est volontairement placée en amont des ateliers danse. Le matériau des ateliers danse viendra de l’exploitation en classe des découvertes et sera prétexte à l’apprentissage des fondamentaux de la discipline. 

1/- Objectifs généraux :

Permettre à l’élève de vivre « un temps fort » dans son parcours artistique et culturel.

Développer une culture commune.

Inscrire le parcours artistique et culturel de l’élève dans l’environnement proche.

Utiliser la transversalité des domaines pour donner sens à l’action pédagogique et éducative.

Explorer un nouveau langage : corporel.

 

2/- Objectifs d’apprentissage :

Les élèves entreront dans la découverte des fondamentaux de la discipline :

Le regard, l’espace, le mouvement, l’énergie et la direction.

Mise en œuvre :

Au travers d’ateliers de pratique.

Un temps d’échauffement amorcera la séance de façon collective avant que les élèves en groupes restreints n’explorent, pour créer un matériau en lien avec le paramètre enseigné (énergie, mouvement…).

Les phrases chorégraphiques créées sur ces temps seront portées à la connaissance du groupe. Les élèves seront ainsi dans une posture de danseur et ou de spectateur.

De façon transversale, les domaines suivants seront convoqués et croisés pour élaborer la démarche de création et l’acquisition de repères artistiques et culturels.     

En langage oral :

Au travers des activités chorégraphiques, l’élève va apprendre à

  • tenir compte des points de vue des autres pour accéder à la création collective.
  • enrichir son vocabulaire en s’appropriant les termes techniques.
  • Argumenter, justifier son point de vue.

Rédaction :

  • Décrire et expliciter sa démarche de création en respectant les consignes de composition de l’écrit (carnet de traces du danseur).
  • Utiliser l’outil informatique pour donner forme à son texte, exploiter des données, s’informer, se documenter.

Histoire des arts :

  • Effectuer une rencontre sensible avec des œuvres de référence qui appartiennent au patrimoine dansé contemporain.

Photographie :

Réalisations des captations vidéos par les élèves de cycle 3 (en partenariat avec l’ENSP ) pour rendre compte des évolutions du projet de création. 

Evaluation :

– de l’action au travers de l’évolution des élèves dans une pièce chorégraphique, donnée à voir à un public d’adultes, de pairs et d’enfants dans une salle adaptée à la forme présentée.

3.-Projet partenarial :

Les compétences pédagogiques des enseignants et l’expertise des artistes permettront d’atteindre les objectifs assignés à l’action.

La compagnie d’Hélène Desmaris d’Aix en Provence sera associée au projet.


 

Projet Artistique et Culturel « Sculpture »

2013 / 2014

 

L’intention pédagogique est :

  • D’amener l’ensemble des élèves à développer un projet de création dans le domaine de la sculpture par des ateliers de pratique avec une artiste (Maud Lécrivain) .
  • D’accorder aux élèves un espace de création : Le  hall d’entrée de leur école pour en faire un lieu d’accueil.
  • De fédérer l’ensemble des classes d’une école par la création collective et l’engagement personnel de chacun.
  • D’inscrire l’école dans le paysage artistique et culturel arlésien par la contractualisation de conventions avec des structures locales de proximité.
        Comment ?
  • En  customisant du mobilier de récupération et en utilisant la création en volume, à partir de matériaux divers.
         Pour donner à voir
  • Les réalisations lors d’une exposition des travaux

 

         Ce projet entend permettre aux élèves de :
  • Produire :
  1. Sur différents supports avec différents outils et matériaux.
  2. Explorer, développer des perceptions sensorielles liées au contact de la matière, de l’espace.
  3. Emprunter aux quatre opérations plastiques de base (transformer, reproduire, isoler, associer) pour enrichir et faire évoluer son projet.
  4. Garder les traces des ébauches, des traces de réalisation finales.
  • Analyser :
  1. Traduire par le langage les sensations, les impressions visuelles et tactiles, les émotions dégagées par les couleurs, les matières, le volume…
  2. Donner son avis sur sa production et celle de ses pairs selon des critères spécifiques au domaine : couleurs, matière, geste, volume, lumière…
  • Se cultiver :
  1. Fréquenter des lieux artistiques et culturels.
  2. Rencontrer des artistes.
  3. Se documenter sur des démarches de création d’artistes par le biais de médias variés (vidéo, livres, services éducatifs de musée…).
  4. S’exprimer sur une œuvre observée, contemplée.