En CM2 : ” une équipe au service des élèves “.

Les objectifs prioritaires travaillés dans les deux domaines fondamentaux ont visé l’acquisition d’une démarche de problème et la progression des habiletés dans l’exercice de   la rédaction.

Les fractions abordées dans le domaine de la numération, les compétences travaillées en techniques opératoires ont été mises au service de la résolution de problème.

Dans la continuité de ce qui s’est fait les années précédentes, le domaine de la géométrie a amené les élèves à aller plus avant dans l’interprétation d’un programme de recherche que ce soit dans la construction ou dans la rédaction (polygones, cercles).

Evoluer dans la maîtrise des savoirs dans les différents domaines d’apprentissage en français écrit : orthographe, grammaire, vocabulaire, conjugaison, c’est percevoir en quoi chaque notion abordée contribue à donner à la construction d’un écrit, son sens.  La période écoulée a cherché à renforcer les compétences des élèves en production de textes (rédaction) et en réception (lecture/littérature) au travers des apprentissages suivants.

Vocabulaire : dans la précision qu’il peut apporter à la thématique retenue,

Grammaire : par le sens recherché des verbes (complétés par des adverbes et des groupes nominaux) par l’enrichissement des informations données grâce à l’emploi des groupes nominaux expansés (compléments du nom et proposition subordonnée relative), par l’inscription d’une situation dans un temps et dans un lieu (compléments de temps et de lieu)

Conjugaison : étude du rôle joué par les ruptures temporelles dans la construction du sens (emploi de l’imparfait et du passé simple).

Orthographe : apprentissages centrés sur la formation des adverbes ; les accords sujets/verbes : sujets éloignés du verbe et positions inversées.

Ces apprentissages se sont construits en appui à des extraits d’œuvre en littérature, au travers d’un genre : le récit fantastique.

L’exposition temporaire actuellement présentée à la fondation V. V. Gogh a été exploitée en classe au travers de productions écrites et en langue orale.

L’amélioration de la capacité à argumenter, la faculté de placer son propos dans celui de l’autre ont été travaillées dans le registre de la langue orale, en littérature et lors de « discussions à visée philosophique ».

  

Domaine d’exercice privilégié du débat démocratique, l’Education Civique et Morale s’est développée autour de deux matrices d’apprentissage : mieux comprendre les institutions et la formation des lois et a aussi contribué à renforcer la compétence de l’argumentation.

Les élèves ont aussi réfléchi aux caractéristiques d’un genre : l’exposé. En partant de l’expérience qu’ils en avaient déjà, en groupes de pairs, ils en ont défini les caractéristiques.  Un cadre a été ensuite collectivement posé. En choisissant leur thématique, les camarades avec lesquels il leur sera possible de travailler, ils ont défini des sujets. Exposer leurs recherches se fera selon un calendrier défini entre mars et juin.

L’action partagée par l’ensemble des classes de l’école sur le patrimoine, celui de la Camargue, financée pour partie par l’association des parents d’élèves a été l’occasion d’étayer les connaissances des élèves sur le Rhône et de mesurer la façon dont il a impacté le destin des arlésiens. Cette déambulation historique a été assurée dans chaque classe du cycle par un historien.

En partant des découvertes réalisées dans des observations directes menées sur le terrain en partenariat avec le CPIE (lecture d’un paysage, à partir d’un point de vue : le Rhône), les élèves des classes de cycle 3 vont dans le prolongement réaliser une illustration plastique : frise. Ils bénéficieront des compétences d’un artiste : Stéphanie Jabert. 12 heures seront dédiées au projet dans chaque classe entre mars et avril.

Se préparer à percevoir les dangers de la route, à adopter une attitude responsable : deux conduites qui ont été illustrées grâce à l’intervention des services de la mairie, au niveau de la prévention routière pour les 3 classes du cycle.

Un module en histoire a été travaillé avec l’enseignante titulaire de la classe de CE1/CE2, il reprendra après les vacances de février. Il a cédé la place en cette période aux apprentissages en géographie.

Les élèves ont débuté leur cycle en arts :

Plastiques : La thématique du module s’est inspirée de Wassily Kandinski.       L’enseignante titulaire de la classe de CE1 est venue mettre ses compétences au service des élèves. Cette dernière les a amenés à réaliser une œuvre collective : un damier abstrait. Le démarrage de l’action a mobilisé leur habileté  en géométrie (réalisations de carrés).

  

  

Du goût :  en partenariat avec le service du patrimoine de la ville. Les 2 classes de CM1/CM2 e CM2 ont pu participer à des ateliers au cours de 3 séances pour appréhender l’évolution de l’alimentation au travers des siècles.

Visuels : rencontre avec les œuvres au travers  de l’exposition temporaire à la fondation Vincent  V.Gogh

Le mode de fonctionnement centré sur les échanges de service vise à faire bénéficier un nombre élargi d’élèves des compétences spécifiques d’un enseignant dans un domaine donné. Ils sont aussi un exercice de préparation à l’organisation future des élèves en collège dans les modes de répartition des disciplines.

L’organisation du programme d’enseignement/apprentissage en anglais contribue aussi outre à l’acquisition des compétences à cet objectif de préparation. Les enfants croisent ainsi dans leur emploi du temps l’assistante en anglais, Christina. S à 2 reprises. Elle dispense en partenariat avec l’enseignante les contenus linguistiques et culturels.

  

  

L’hétérogénéité des élèves amène à la mise en place d’organisations de travail évolutives. L’auto –évaluation encouragée vise à leur permettre  de se situer dans l’apprentissage en estimant leurs capacités dans une compétence travaillée.

L’enfant est ainsi amené petit à petit à orienter son travail en fonction du niveau atteint en parvenant à mesurer ce qu’il sait déjà et ainsi être en capacité de faire ses choix d’activités sur des temps spécifiques de la journée.

Une plus grande liberté dans le travail peut ainsi être accordée à un nombre d’élèves qui tout en gérant de façon plus autonome les tâches à accomplir, dégage aussi du temps pour se mettre au service d’autres camarades.
Quelle que soit l’approche retenue, l’objectif est de faire progresser chaque élève à son rythme. Si la répartition des élèves en ateliers, en groupes de besoins est actée dans l’ensemble des classes, nous avons aussi la possibilité de renforcer cette aide, grâce à l’intervention d’adultes complémentaires (personnels de notre école).  Magali T se met au service des enfants de cycle 3 (CM1, CM1/CM2 et CM2 ; 4 heures par classe). Sa contribution porte sur la mise en œuvre des objectifs d’apprentissage définis par l’équipe de cycle en lecture d’une part et sur l’accompagnement plus individualisé d’élèves.

 

 

Le cheminement des élèves à besoins particuliers est par ailleurs facilité par la présence d’une adulte : Sophie W pour 4 élèves dans les 2 classes de CM1/CM2 et CM2.

Entrer plus avant dans la connaissance de Jésus , « aider chacun à grandir en humanité » sont  les engagements poursuivis par les adultes associés dans la  mission catéchétique :   Don Antoine et Don Braulio d’une part,  Aurélie. C, catéchiste et enseignantes d’autre part.

Il est offert aux enfants la possibilité de participer au sein de l’école, à des messes (1 fois par mois) célébrées par Don Braulio et Don Antoine dans la chapelle de notre école.

Les enfants des autres classes peuvent bien évidemment y être associés.

Enfin si la mise en propreté des locaux est une des conditions posées pour faciliter la mise en apprentissage, les enfants de la classe comme leurs camarades en CM1 et en CM1/ CM2 contribuent à la mise en propreté de leurs espaces de travail respectifs. Ils ont avec enthousiasme répondu à l’ appel de collaborer avec les personnes en charge du ménage : Johanne et Josette,  en réalisant quelques tâches.

 

La période à venir sera  l’occasion pour les futurs collégiens qui intègreront le collège Saint-Charles à la rentrée 2018 de participer à un programme d’activités prévu par Madame Aubry, chef d’établissement,  dans les locaux du collège.

Le chant, inscrit dans nos objectifs d’apprentissage en musique se déroulera dès avril, en partenariat avec un chef de chœur, Monsieur M déjà associé au projet l’année précédente.

Les enfants, les adultes nommés ci-dessus s’associent pour vous souhaiter une trêve hivernale agréable .

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans CM2, ECOLE ELEMENTAIRE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.