Janvier en ULIS.

Le jeu comme outil d’apprentissage

Objectif : Travailler les compétences du socle commun en s’amusant

Cette période nous avons expérimenté les bienfaits du jeu dans les apprentissages.

En ULIS, le jeu est un marqueur d’apprentissage important.

Ainsi, nous allions l’utile à l’agréable !

1- Calculer avec ” La Bonne Paye”:

Le jeu est un moment important de socialisation mais également un espace de développement personnel.

Le jeu de société est l’occasion de travailler certaines compétences.

Ainsi, au travers du jeu ” La bonne paye”, les élèves ont pu développer des compétences:

– Sociales: vie en groupe, se décentrer, l’empathie

– Affectives: affirmer sa personnalité, découvrir les autres, gérer ses émotions

– Morales: respecter des règles et les autres

Intellectuelles :

s’exprimer oralement, communiquer, écouter les autres

– rester concentrer, mémoriser

– se repérer dans l’espace jeu

lire à haute voix et comprendre

calculer et comparer les nombres

Vérifier les résultats

Qui est le gagnant ?

2- Développer la motricité fine avec le bac à sable.

Avec cet atelier sensoriel, Lilie a pu jouer avec le doux sable rose et faire des cercles autour des boules blanches, des lettres , écrire son prénom, transvaser, remplir la bouteille …

3- Langage et Structure narrative d’un récit grâce aux marionnettes:

Objectif: inventer une histoire structurée et cohérente

Certains enfants ont des difficultés pour écrire. L’oral est donc prôné pour travailler les compétences nécessaires à la production d’un récit narratif.

Ils ont préparé et inventé une histoire puis l’on présentée devant le groupe en improvisant les dialogues.

Ce qui a permis de travailler,

Pour les acteurs:

– la créativité et l’imagination

– l’oralisation et la mise en scène en faisant parler les marionnettes

– le langage ( élocution et vocabulaire )

– la structure d’une histoire (ici le schéma narratif d’un conte)

Pour les spectateurs:

– l’écoute

– l’esprit critique

Deux séances furent nécessaires pour inventer la totalité du conte ( situation initiale, élément perturbateur, péripéties, résolution, situation finale) avec l’aide du questionnement des enfants spectateurs et de l’enseignante, et en jouant !

Ce contenu a été publié dans ECOLE ELEMENTAIRE, ULIS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.