CE2/CM1 (troisième période).

De l’éducation physique et sportive en anglais et vice versa pour les Ce2-Cm1

La mis en place du plan sanitaire nous a amenés à repenser l’organisation de l’enseignement physique et sportif. La transversalité entre les domaines d’enseignements a servi de levier.

Ainsi, lors d’une séance de langue vivante l’idée de faire de l’anglais lors des séances d’EPS a germé. Chaque enseignant se trouve souvent, dans le domaine des langues vivantes, confronté à la difficulté de réinvestir concrètement et régulièrement le vocabulaire et les structures étudiées en classe. Les entretenir , éprouver le lexique en contexte ont été les objectifs assignés à l’immersion de l’anglais en séance d’éducation physique et sportive.

Des divers mots anglais rencontrés lors des séances, ses sont ainsi invités lors des séances d’EPS consacrés au jeux collectifs traditionnels. Pourquoi en effet ne pas faire ces mêmes jeux traditionnels mais en anglais ? Pourquoi ne pas jouer à « l’épervier », à « Jacques a dit », au « déménageur », au « béret » mais dans la langue de Shakespeare ?

l’enseignement de l’EPS est une discipline qui se prête particulièrement bien à la pratique d’une langue étrangère. Elle a pour atout majeur de joindre la démonstration, l’exercice, la pratique physique à la verbalisation. Elle est à la fois par la pratique physique, l’aide à la compréhension et la preuve de la compréhension de la langue étrangère. L’EPS favorise la verbalisation des élèves en anglais par la richesse des différents rôles propres à chaque activité physique enseignée. En équipe : échanges, coopération et opposition entre joueurs, arbitrage, entraide, parade.2 »

Associer les deux disciplines a été l’occasion d’élaborer des comparaisons entre les différents jeux traditionnels, voire d’évoquer l’histoire de sports d’origine anglaise. Cela a été aussi par conséquent la possibilité, pour les enfants, d’en faire un usage spontané en contexte.

Un temps d’enseignement de la langue en classe a été consacré à l’apprentissage du vocabulaire spécifique appartenant à la discipline EPS.

Le caractère innovant de la démarche a été une source de motivation pour les élèves en donnant du sens aux acquisitions interdisciplinaires et mettant en œuvre la transversalité des apprentissages. La séance d’EPS en anglais est devenue le lieu d’application pratique des acquis théoriques. L’activité EPS a favorisé le réinvestissement des structures langagières abordées en classe en favorisant un travail d’appropriation dans la systématisation en contexte réel de communication3.

Si idée de faire l’éducation physique et sportive en anglais a de prime abord paru séduisante à certains élèves cela a par ailleurs représenté aussi pour certains d’entre eux un réel défi à relever (une langue étrangère restant, pour ces élèves, un domaine inconfortable). Le côté nouveau et ludique de cette action a finalement motivé l’ensemble du groupe lors des séances d’enseignement d’anglais en classe et l’attention des élèves pour l’apprentissage du nouveau vocabulaire et des consignes s’est vue renforcée.

L’effet observable sur les élèves a été le renforcement de la compréhension orale et l’appropriation plus aisée de mots anglais.

L’athlétisme, le basket-ball en anglais ? Sûrement le prochain défi à relever pour le groupe classe.

Citations: Jeanine BOUT professeur agrégée d’EPS